War On Screen - Festival International des cinémas de guerre

COMPÉTITION INTERNATIONALE

compétition officielle


War on Screen : la guerre à l’écran, donc, et sur tous les écrans : de cinéma bien sûr, mais aussi de télévision, de jeux vidéo et d’ordinateurs. Si le cinéma constitue encore cette « fenêtre ouverte sur le monde », alors le monde est en guerre, quel que soit l’endroit où l’on regarde : conflits entre états et séquelles des guerres, guerres civiles et économiques, guerres latentes et guerres interminables, guerres mondiales et guerres de voisinages. En parcourant les festivals du monde entier, confortant notre intuition de l’immense vivier qui s’offrait à nous, nous avons également découvert l’incroyable diversité des formes de guerres que le cinéma nous dépeint.

On le sait, l’art en général, et le cinéma en particulier, n’a cessé de montrer et donc de questionner le monde tel qu’il va, ses avancées, ses soubresauts, ses grandes ruptures historiques et sociétales. Rien d’étonnant, donc, à ce qu’il ait fait de la guerre l’un de ses genres de prédilection, y trouvant un matériau dramatique hors du commun et une diversité immense, capable d’investir aussi bien la comédie et le western, la science-fiction et le mélodrame, le cinéma d’horreur et le film historique.

War on Screen ouvre aujourd’hui une fenêtre qui définit parfaitement ce que le festival va devenir : contemporain et pluriel. Lors de cette première édition 10 films tenteront de remporter la bataille et ses distinctions.
Les médailles viennent généralement distinguer bravoure, courage et exploits. Mais si les militaires connaissent les honneurs, les cinéastes peuvent parfois aussi y gouter. Car, toute proportion gardée, il faut également beaucoup de combativité et d’abnégation pour mener à bien la réalisation d’un film. Le parallèle militaire s’impose : l’écriture en serait l’élaboration tactique, la production sa mise en action et le tournage, le champ de bataille. Viennent ensuite le retour à la paix avec médaille, décoration, César, Palme ou Oscar.


Le jury 2013 aura donc fort à faire pour distribuer ses trois médailles :
-le Grand Prix du Jury récompensera l’œuvre cinématographique la plus signifiante.
-la Mention Spéciale du Jury sera attribuée à l’aspect remarquable d’un film.
-le Prix de la mise en scène

Et si les membres du jury seront plongés dans l’obscurité des salles champenoises, le public sera également mis à contribution et récompensera son film par le Prix du Public.

Le tour du monde débute aujourd’hui et notre voyage passera par l’Argentine, la Palestine, l’Allemagne, Cuba, la Pologne, la Corée du Nord, les Philippines, la Suède, Israël et les Etats-Unis. Avec ce cru 2013 nous avons tenté une approche résolument hétérogène dans sa géographie, ses thématiques et ses genres. Action, expérimentation, comédie, drame, fiction ou documentaire, tout s’entrechoque, mais à la façon d’un puzzle géant dont on cherchera le motif. Quel sera celui de cette première édition ?


Stéphane Bergouhnioux & Jean-Baptiste Thoret 
 

Les films de la Sélection Officielle 

 
FIVE YEARS de Stefan Schaller (2012) - Allemagne

ROSE de Wojciech Smarzowski (2013) - Pologne

HARBOUR OF HOPE de Magnus Gretten (2013) - Suède/Pologne

DEATH MARCH de Adolfo Alix Jr. (2013) - Philippines/Japon

ROOM 514 de Sharon Bar-Ziv (2013) - Israël

CAMP 14 : TOTAL CONTROL ZONE de Marc Wiese (2012) - Allemagne/Corée du Sud

EVENT 15 de Matthew Thompson (2013) - États-Unis

THE AGENT (THE BERLIN FILE) de Seung-Wan Ryoo (2013) - Corée du Sud

LE MÉDECIN DE FAMILLE (WAKOLDA) de Lucia Puenzo (2013) - Argentine

OMAR de Hany Abu-Assad (2013) - Palestine



 

Partenaires Institutionnels