War On Screen - Festival International des cinémas de guerre

FOCUS STALINGRAD


 

STALINGRAD : LA BATAILLE À L’ÉCRAN


La bataille de Stalingrad qui célèbre cette année ses 70 ans fut une des principales clés de la seconde guerre mondiale. Nous sommes en 1943. Depuis quelques semaines, les troupes allemandes tentent une percée vers Moscou et le Caucase. La porte se trouve à Stalingrad. Mais autour de la ville qui porte le nom du chef du Kremlin et dans la cité même, l’armée soviétique résiste de façon inattendue et réussit finalement à faire chavirer l’ennemi nazi.

Depuis sept décennies, de nombreux films de fiction et documentaire nous ont raconté l’Histoire et les histoires de cet affrontement qui changea le cours du conflit mondial. Parfois de propagande ou parfois contestataires, les films sont, dans un contexte de guerre, à regarder avec précaution : ils sont rarement neutres.

Le grand intérêt d’organiser un focus sur la bataille de Stalingrad lors du premier festival War on Screen est de regrouper ces regards tous différents sur le même sujet. Russes ou Allemands, Français ou Américains, la succession de récits et de points de vues vont permettre une appréhension globale sur un sujet fortement traité par le cinéma. Si certains de ces films se situent à l’aube du combat final, en suivant les troupes soviétiques ou allemandes (chacune composée d’un agglomérat de nationalités glanées sur les chemins des conquêtes) vers le champs de bataille qui fit près d’un million de morts en six mois, d’autres placent leur action au cœur même de l’attaque. Mais ce qui forme un lien entre chaque film ce sont ces personnages à la fois forts et troublés, émus et sans pitié face à une violence folle.

Les 4 films qui fabriquent ce focus sont donc Allemands avec Stalingrad de Joseph Vilsmaier 1992 ; Russes avec Le tournant décisif de Fridrickh Ermler 1946, film qui remporta le Grand Prix du Festival de Cannes, première Palme d’Or, et Ils ont combattu pour la patrie de Sergueï Bondartchouk 1975. Le fils Bondartchouk, Fedor, prépare d’ailleurs un Stalingrad 3D énorme blockbuster russe prévu pour 2014.

Sans oublier le Stalingrad franco-américain de 2001 de Jean-Jacques Annaud avec Jude Law et Ed Harris, qui relate l’histoire vraie du duel de deux snipers dans les ruines de la ville.

LES FILMS


LE TOURNANT DECISIF de Friedrich Ermler (1946) – Allemagne

ILS ONT COMBATTU LA PATRIE - de Sergei Bondartchouk (1975) – Russie

STALINGRAD - Jean-Jacques Annaud (2000) – France/États-Unis

STALINGRAD - Joseph Vilsmaier (1993) – Allemagne

LA BATAILLE DE STALINGRAD VUE PAR LES COMPAGNIES ALLEMANDES DE PROPAGANDE – Archives ECPAD (1942-1943)



 
Partenaires Institutionnels